• Combien de temps après ouverture puis-je consommer une bouteille d’eau/une boisson ?

    L'eau minérale est un produit totalement naturel. Elle est mise en bouteille directement à sa source, sans aucun traitement de conservation. Aussi, la pureté de l'eau et ses qualités naturelles sont préservées jusqu'à l'ouverture de la bouteille. Dès cet instant toutefois, les germes de l'air ambiant peuvent pénétrer dans la bouteille où ils risquent de se développer très rapidement, selon les conditions ambiantes.

    Nos recommandations sont les suivantes :

    • Toute bouteille bue directement au goulot doit être consommée dans les 24 heures, quel que soit le mode de conservation.
    • Toute bouteille bue au verre, mais conservée à température ambiante, doit être consommée dans les 2 jours et si conservée au réfrigérateur dans les 3 jours   

    Cas particuliers :

    • Pour la préparation des biberons : ne pas utiliser l’eau provenant d’une bouteille d’eau minérale ouverte depuis plus de 24 heures.
    • Fontaine 8L : après ouverture, stockée dans un endroit propre et frais, à l’abri du soleil, l’eau de Volvic se conserve parfaitement pendant une quinzaine de jours.
    • Boissons aromatisées et aux jus :
      • Il est préférable de les consommer dans les 3 jours après ouverture, dans la mesure où elles ont été consommées au verre et stockées au frais.
      • Si elles ont été bues directement au goulot, les bouteilles doivent être consommées dans les 24 heures.

    De plus, nous recommandons de stocker les bouteilles d’eau minérale dans un endroit sec, propre, tempéré et à l'abri du soleil.

  • A quoi correspond la date gravée dans le plastique de la bouteille ?

    Tous nos produits portent une date en clair : la Date de Durabilité Minimale (DDM). Il ne s’agit pas d’une Date Limite de Vente mais d’une date préférentielle de consommation au-delà de laquelle les qualités organoleptiques du produit (c’est-à-dire son goût) peuvent se dégrader, sans toutefois nuire à la santé du consommateur.  

  • Puis-je consommer une bouteille d’eau minérale/une boisson qui porte une date (DDM) dépassée ?

    • La date indiquée est la Date de Durabilité Minimale (DDM). Il ne s’agit pas d’une Date Limite de Vente mais d’une date préférentielle de consommation.
    • L’eau minérale naturelle, si elle est stockée avec toutes les précautions nécessaires, dans un endroit frais et sec, à l'abri de la lumière, des mauvaises odeurs et produits volatiles, garde ses qualités bien au-delà de cette date. Toutefois, les qualités organoleptiques de la boisson (c’est-à-dire son goût, sa texture) peuvent se dégrader.
    • Concernant les eaux gazeuses : le taux de gaz diminue dans le temps. Ainsi, une fois la DDM dépassée, nous ne pouvons plus garantir un taux de gaz conforme.
    • La consommation par inadvertance d'une bouteille dont la DDM est dépassée, ne présente pas de risque pour la santé


  • Que fait Danone France en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire ?

    1. Réduire les pertes
     

    Nos sites de fabrication et bases logistiques surveillent tous les jours le taux de perte et mettent en place des actions concrètes pour réduire les pertes liées à la fabrication de nos produits.

    Nous travaillons aussi en partenariat avec des fournisseurs pour éviter et « sauver » les pertes – à l’image de notre gamme des Danone aux fruits d’ici. Privées des vitrines de pâtisseries et tables de restaurants, les fraises Gariguettes du Sud-Ouest de certains de nos agriculteurs partenaires, mûries au printemps 2020, allaient être perdues. Alors nous avons décidé de les récupérer et d’en faire de délicieux yaourts.

    Enfin pour vous permettre de prendre part à cette lutte, chez vous, nous faisons évoluer nos dates de péremption en affichant progressivement une DDM « à consommer de préférence avant/fin » sur nos yaourts fermentés lorsque c’est possible. Et lorsque la date est dépassée, n’ayez plus le réflexe de jeter ! Conservez bien votre produit en suivant les indications sur l’emballage afin de préserver toutes ses qualités. Et utilisez vos sens… 

    2. Donner une seconde vie aux produits exclus de la vente 

    Nos sites de production et bases logistiques travaillent pour garantir que nos invendus ne soient pas jetés en privilégiant autant que possible les dons de produits à des associations partenaires. Nous travaillons par exemples en partenariat avec Comerso pour faire des dons de nos produits invendus à des associations avec l’objectif de zéro pot consommable jeté dans nos bases logistiques.

    Mais la lutte contre la gaspillage alimentaire passe aussi par les nouvelles technologies et une envie de consommer local à partir de circuits courts. C’est pourquoi en 2020, nous nous sommes associés à Phenix, expert dans la gestion de produits ne pouvant être commercialisés dans les circuits de vente traditionnelle. Avec Phenix nous offrons à nos consommateurs situés dans le nord des paniers de produits à petit prix - pour des produits qui présentent un petit défaut d’emballage qui ne permettraient pas la commercialisation - directement sur le site de notre laiterie de Bailleul (59).

    3. Valoriser nos déchets 

    Lorsque nous ne pouvons pas réduire les pertes ou donner une seconde vie à nos produits, nous valorisons nos déchets alimentaires. Nos pertes alimentaires sont destinées majoritairement à l’alimentation animale ou pour créer de l’énergie. 

    C’est le cas de notre site de production de petits pots Blédina à Brive-la-Gaillarde qui revalorise 94% de ses déchets en les envoyant vers une ferme voisine, où ils sont utilisés pour créer de l’énergie, utile à la production locale de fromage.

  • Quelle est la différence entre DLC et DDM ?

    La DLC, Date Limite de Consommation (mention “à consommer jusqu’au”) est une date impérative après laquelle le produit peut présenter des risques pour la santé.

    Elle est différente de la DDM, Date de Durabilité Minimale (mention “à consommer de préférence avant le”) qui est une date indicative. Une fois dépassée, le produit peut perdre en qualité, mais ne présente pas de risque pour la santé et peut toujours être mangé ! 

  • Pourquoi faire évoluer les dates de péremption ?

    Aujourd’hui, 10% de nos déchets alimentaires au global (dont 3% pour les yaourts) sont dus à une mauvaise interprétation des dates de péremption. Cela représente 8,8 millions de tonnes de gaspillage alimentaire en Europe.

    Sur la base des recommandations de l’EFSA*, de l’ANSES* et de la DGAL* - qui autorisent l’apposition d’une DDM - Date de Durabilité Minimale (mention “à consommer de préférence avant le”) pour un yaourt fermenté sous réserve d’avoir réalisé les analyses sanitaires pour assurer qu’il n’y a aucun risque à consommer le produit - nous travaillons à remplacer progressivement la mention “à consommer jusqu’au” (DLC) par “à consommer de préférence avant le” (DDM) lorsque c’est possible sur nos yaourts fermentés.

    A partir de fin Novembre 2021, vous pourrez retrouver ces nouvelles mentions ainsi que le picto OBSERVEZ-SENTEZ-GOUTEZ initié par Too Good To Go sur les yaourts brassés Les 2 Vaches Yaourt aux fruits (Citron et Myrtille.)

    Et à partir de début Décembre 2021, vous pourrez les trouver sur les yaourts natures, brassés et aux fruits Light & Free

    Tous nos produits Alpro et Provamel ont déjà une DDM.

    Pour savoir si vous pouvez consommer après la date indiquée :

    • S’assurer que le produit a une mention “à consommer de préférence avant le”, qu’il a été conservé à la température indiquée et que son emballage est intact. 
    • Faire confiance à vos sens : OBSERVEZ-SENTEZ-GOUTEZ  

     

    *EFSA : European Food Safety Authority / ANSES : Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail / DGAL : Direction Générale de L’Alimentation, Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation


Vous vous posez des questions ?

Contactez-nous