QUELLES SOLUTIONS POUR CULTIVER DES CÉRÉALES SANS PRODUITS CHIMIQUES ? 

En utilisant notamment un mélange de plusieurs espèces de céréales et légumineuses.

C’est le projet qui a été lancé à l’automne 2019 sur les bassins versants de Badoit, la Salvetat et evian avec 18 agriculteurs qui testent depuis quelques mois des cultures de céréales associées à des légumineuses : les méteils. 

Cette association de plusieurs espèces dans une même culture est bénéfique pour les sols et la biodiversité et limite la présence des mauvaises herbes.

Cet été les premières récoltes sur ces exploitations expérimentales ont eu lieu, et les résultats sont encourageants !

 

Sur le bassin versant de Badoit, la succession culturale de méteils puis de maïs a été testée chez Ludovic, en remplaçant le labour ou l’usage du glyphosate par un travail du sol superficiel. Les rendements des deux cultures ont été équivalents à ceux d’un itinéraire plus classique sans méteil et avec un travail du sol plus profond. Ces pratiques ont a également permis dès la première année de protéger les sols et éviter l’érosion afin d’assurer la préservation des ressources en eau !

 

En 2020, ces essais ont été réitérés suite à leur succès ! Nous nous sommes concentrés sur les bassins de Badoit et de la Salvetat pour trouver les bons itinéraires techniques avec des méteils permettant de combiner le zéro-pesticides et la réduction du travail du sol.

Ils ont permis d’obtenir une parcelle avec zéro érosion dès la première année.

L’essai est reconduit chez Ludovic en 2021 pour valider les résultats et également chez au moins deux autres agriculteurs qui souhaitent tester la rotation méteil/maïs sans labour sur une de leurs parcelles. 

Sur l’impluvium de la Salvetat, des essais de méteils d’automne et de printemps ont été menés chez 2 agriculteurs, avec une surface totale d’environ 2Ha. De fortes pluies après le semis du méteil à l’automne ont entrainé une très forte levée d’adventices, puis les orages de l’été on fait verser l’essai qui n’a pas pu être récolté… Suite à cet échec, le protocole a été revu pour 2021, notamment pour diminuer la densité de légumineuses, qui a pu contribuer à la verse lors des orages du printemps 2020.

Un second essai de méteils semés au printemps a été réalisé chez Philippe et Guillaume, éleveurs d’ovins à la Salvetat. 4 associations de méteils ont été testées ainsi que le semis d’une prairie dans la parcelle. Parmi les différents mélanges testés, le mélange de lupin et triticale a particulièrement bien fonctionné, et l’implantation de la prairie est réussie dans l’ensemble de la parcelle.

Les agriculteurs sont particulièrement satisfaits de l’implantation de lupin qui s’avère très riche en protéines, et leur permet ainsi de réaliser des économies sur l’achat de complément azoté pour leurs brebis !