Mathieu, producteur laitier

Désireux de rétablir le lien entre les producteurs et les citoyens

Dès son installation en 2011, Mathieu, producteur de lait Danone dans le Rhône, a rejoint un groupe de travail pour parler, entre autres, des pâturages. 

Il rencontre régulièrement d’autres producteurs de sa région pour échanger sur leurs pratiques et les faire évoluer à travers l’expérimentation. 

Logées au cœur des Monts du Lyonnais, ses vaches de race montbéliarde profitent d’une large part d’herbe dans leur alimentation grâce aux prairies qui couvrent 70 % de l’exploitation. À la recherche de performances et d’amélioration continue, Mathieu a participé dès son installation à une formation « pâturage » réunissant plusieurs éleveurs de sa région. Certains producteurs présents ce jour-là ont ensuite créé un groupe de travail sur cette thématique, rejoint par la suite par d’autres éleveurs. 

Échanger entre pairs

Régulièrement, une quinzaine d’entre eux se réunissent et partagent leurs pratiques, aidés d’un animateur. « Le retour d’expérience de mes voisins producteurs est la meilleure formation possible car ils travaillent dans les mêmes conditions de sol et de climat que moi ». Des agriculteurs en conventionnel comme en agriculture biologique participent aux discussions autour de la gestion et valorisation des pâturages. « Notre sol et notre métier nous rassemblent tandis que nos différences de systèmes enrichissent le débat pour progresser ». Les expérimentations de chacun bénéficient à tout le groupe « un partage qui nous fait avancer collectivement ». 

S’interroger et optimiser ses coûts  

Ensemble, les producteurs réfléchissent aux points à améliorer pour se tourner vers des systèmes plus économes et limiter le travail du sol. Ils partagent leur expérience, leurs succès et les erreurs à ne pas commettre. « Il est important d’être accompagné pour se former, poser les bonnes questions et sentir que nous allons dans la bonne direction. » Selon Mathieu, "limiter le labour favorise la vie du sol."

Rétablir la confiance du citoyen – consommateur 

Les producteurs communiquent sur leurs expérimentations et leurs démarches auprès des institutions et vers le grand public. « Les éleveurs font des choses bien, il faut le faire savoir ! » Nourrir les animaux à l’herbe et les faire sortir répond aux attentes de la société. « C’est important de rappeler au grand public que nous produisons du lait dans le respect de la vie du sol, du bien-être de nos vaches et du bien-être humain : c’est ainsi que nous rétablirons la confiance du consommateur ».

Mettre les vaches au pâturage est aussi un choix personnel de l’éleveur pour son propre bien-être. « J’aime voir mes vaches profiter des prairies. Cela fait partie du paysage des Monts du Lyonnais, de notre cadre de vie. Et si je me sens bien, les vaches le ressentent. »